Que mettre dans l’état civil de son CV ?

On a trop souvent tendance à penser que cette partie du CV est facile à rédiger, presque une formalité administrative. Il y a pourtant quelques points importants à retenir pour optimiser la présentation de son état civil. D’autant plus que c’est la première chose que va lire le recruteur qui consultera votre CV…

Présenter son identité

Cela paraît simple mais il y a pourtant quelques règles de bon sens à respecter :

  • Ecrire dans l’ordre “Prénom – Nom” : malgré certaines traditions régionales, c’est de cette façon qu’on vous nomme. Vous n’êtes pas dans un répertoire où le classement alphabétique se fait sur le nom de famille.
  • Bien distinguer le prénom du nom : n’hésitez pas à mettre votre nom de famille en majuscules si celui-ci peut être confondu avec votre prénom (ex : Aurélie FABIEN).
  • Ne pas énumérer tous ses prénoms : ce n’est pas un formulaire administratif et seul votre prénom usuel importe au recruteur.
  • Faut-il mettre la civilité ? Cela n’a d’intérêt que si vous portez un prénom utilisé pour les deux sexes (ex : M. Dominique Durand) ou si votre prénom est d’origine étrangère et que le recruteur risque de ne pas faire la distinction (ex : Mme. Azhar Es Salmi). La confusion peut être grande, surtout si vous ne mettez pas de photo d’identité dans votre CV.

Faut-il donner son âge ?

Date de naissance, âge ou rien du tout ? Certains expliquent qu’il ne faudrait pas donner d’indices permettant au recruteur de connaître son âge. Arrêtons l’hypocrisie : il n’y a pas que la date de naissance qui permet d’avoir cette information. Un prénom qui n’est plus à la mode (ex: Daniel, très en vogue dans les années 1950), un diplôme qui n’est plus délivré (ex : Bac D), une école qui n’existe plus (ex : INSCIR), une ancienneté professionnelle… Si l’on voulait vraiment cacher son âge dans son CV, il faudrait en retirer 75% du contenu. Ceci dit, la meilleure façon de ne pas se tromper est de faire figurer à la fois l’âge et la date de naissance sur votre CV. Indiquez votre date de naissance et précisez l’âge entre parenthèses pour éviter au recruteur d’avoir à faire le calcul lui-même.

Communiquer son adresse

  • Donner une adresse complète : le processus de recrutement peut nécessiter l’envoi de courriers chez le candidat. Que ce soit pour annoncer la poursuite du recrutement ou pour communiquer une réponse négative, mieux vaut que le courrier arrive…
  • Faut-il préciser le pays ? C’est important si vous postulez à l’étranger pour indiquer au recruteur si vous allez vous expatrier. Cette information peut être complétée par votre nationalité.

Indiquer ses coordonnées

L’objectif ici est de permettre au recruteur de vous contacter s’il le souhaite. Comme pour votre adresse, soyez précis et vérifiez bien qu’une faute de frappe ne s’est pas glissée dans votre numéro de téléphone…

  • Rester efficace : pas la peine de multiplier les moyens de vous joindre, si vous n’utilisez certains que très rarement. L’identifiant de messagerie instantané n’est pas utile si vous n’êtes connecté que quelques minutes par jour.
  • Faciliter la vie du recruteur : n’hésitez pas à préciser, pour chaque numéro de téléphone ou adresse mail, s’il s’agit d’une coordonnée personnelle ou professionnelle. Vous pouvez également préciser pour le téléphone à quels horaires vous pouvez être joint.
  • Penser à l’international : si vous postulez à l’étranger et que le recruteur est susceptible de vous appeler, n’oubliez pas de rajouter l’indicatif téléphonique international.

Donner des informations complémentaires

Vous pouvez profiter de cette rubrique pour donner d’autres informations sur vous. Il est ainsi possible d’indiquer votre statut marital et si vous avez des enfants. Ces informations ne sont pas du tout obligatoires, bien sûr, mais peuvent parfois jouer en votre faveur. Postuler pour un emploi en contact avec des enfants et en avoir soi-même est sûrement un point positif. Vous seul pouvez décider de faire apparaître ou non ce type de renseignement.

N’hésitez pas à faire figurer dans votre état civil le ou les permis de conduire que vous détenez. Plus le poste recherché est susceptible d’entraîner des déplacements professionnels, plus il est important de rassurer rapidement le recruteur sur ce point.

Faut-il mettre une photo sur son CV ?

Cet éternel débat n’est pas totalement tranché car la photo est souvent le point de départ d’éventuelles discriminations. N’oubliez pas que votre CV est un instrument de mise en valeur, et que tout son contenu doit servir ce principe fondateur. C’est avec cette idée à l’esprit que vous devez décider de mettre votre photo ou non. Tant qu’il n’y aura pas de législation particulière pour encadrer son utilisation, vous pouvez faire avec ou sans photo. Si vous choisissez d’en mettre une sur votre CV, préférez la photo d’identité sobre et cadrée sur votre visage. Evitez les photos qui vous présentent dans des situations très éloignées du cadre professionnel (vacances, sport, lieu touristique…). Misez sur la qualité et la netteté, notamment s’il s’agit d’une photo numérisée.

Cette entrée a été publiée dans Conseils sur le CV, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *