Comment faire un bon CV ?

Un bon CV doit permettre en 30 secondes au recruteur de savoir si vous correspondez au poste. Il doit aller à l’essentiel, être clair, concis et cohérent. Voici quelques conseils de ce qu’il faut faire ou éviter pour sortir du lot et décrocher un entretien.

Avant de rédiger son CV

  • Faites une liste de ce qui vous caractérise : votre expérience professionnelle (emplois, stages, jobs étudiants), votre formation (diplômes), vos compétences (linguistiques, informatiques), vos loisirs (passions, voyages).
  • Sélectionnez maintenant ce qui mettra en valeur votre candidature pour l’emploi auquel vous postulez. Un CV doit être adapté à une offre d’emploi.

Aller à l’essentiel

  • Titrez votre CV. En général il s’agit de la fonction pour laquelle vous postulez.
  • Choisissez des titres de rubriques pertinents. En utilisant ceux proposés par notre site, vous serez sûrs de ne pas vous tromper !
  • Hiérarchisez les rubriques : celles qui vous mettent le plus en valeur doivent apparaître en premier.
  • Soignez la rédaction en étant court et direct. Ainsi, préférez la formule « Mise en place d’un système d’information pour la filiale espagnole » à « J’ai mis en place un système… ».
  • Soyez concret et n’hésitez pas à utiliser des chiffres. Choisissez la formule « Augmentation des ventes de 28% par an » à « Accroissement du volume d’affaires ». Cela permettra au recruteur de quantifier votre expérience.

Mettre en valeur ses compétences

    Vous êtes une combinaison originale de talents et d’expériences. Mettez en valeur vos particularités pour rendre votre CV unique. Par exemple :

  • Si vous êtes bilingue, cela doit apparaître sur la première page de votre CV.
  • Si vous possédez de solides compétences en informatique, n’hésitez pas à intituler une rubrique « compétences informatiques », à placer en début de document.

Soigner la forme

  • Soyez concis. Ne dépassez pas 3 pages. Les étudiants et les jeunes diplômés devront se contenter d’une page.
  • Gardez une unité graphique tout au long de votre CV. Les modèles que nous proposons sur notre site vous assureront harmonie et sobriété.
  • Relisez plusieurs fois votre CV. Les fautes d’orthographe font fuir les recruteurs. N’hésitez pas à vous faire relire en donnant l’adresse de votre cv-web sur MonCV.com.

Les erreurs à ne pas commettre

  • Évitez les zones d’ombre dans votre CV. Celles-ci engendreront doutes et suspicions dans la tête des recruteurs. Notre article  » Comment justifier un trou dans votre parcours professionnel ? «  vous aidera pour cette étape.
  • Le mensonge sur un CV ne joue pas en votre faveur. Les recruteurs n’hésitent pas à vérifier références, diplômes, et niveau de langue.
  • Les photos floues prises par webcam sont à proscrire. Préférez une vraie photo d’identité.
  • Ne jamais intituler son CV « Curriculum Vitae », les recruteurs savent ce qu’ils ont sous les yeux, pas la peine de leur rappeler.

Finalement, un bon CV est un équilibre entre standardisation et personnalisation. Il doit être le reflet du candidat : efficace et cohérent.

A lire également : Conseils pour alléger et dynamiser son CV

Optimiser le titre d’un CV


Lorsqu’un recruteur consulte un CV, les premières impressions sont souvent les plus importantes : elles vont lui donner envie d’en savoir plus, de passer du temps sur cette candidature. Le titre d’un CV, lorsqu’il est bien utilisé, est une accroche efficace qui attirera positivement l’attention du recruteur.

Le titre d’un CV doit être visible


Le titre du CV se trouve après l’état civil et avant le corps du CV. Le titre doit être bien visible avec une taille de police supérieure à celle utilisée dans la suite de votre CV. Le titre ne doit pas dépasser une ligne au risque de prendre trop de place sur le CV.

Rappeler le poste recherché


Le titre du CV peut rappeler au recruteur pour quel emploi vous postulez. C’est d’autant plus utile dans les grandes entreprises où de nombreux recrutements sont lancés en même temps. L’intitulé du poste visé suffit, pas la peine de reprendre la formule “Poste recherché” qui prendra de la place sans grande utilité. Vous pouvez préciser la référence de l’offre pour laquelle vous postulez.

Mettre en valeur des compétences-clé


Sous le titre, vous pouvez mettre en avant vos principales compétences. Ces talents vous permettront de vous démarquer des autres candidats et de montrer clairement ce qui fait votre force. Si vous avez travaillé à l’étranger, c’est un atout de poids pour occuper un poste international. Vous connaissez bien un secteur d’activité ? N’hésitez à le préciser si vous postulez dans un secteur complémentaire ou très lié.

Ajouter des informations pratiques


Le titre du CV peut également servir à rappeler des éléments concrets de votre candidature : mettez en avant votre disponibilité immédiate, vos moyens de transport, la possibilité de travailler de nuit ou votre grande mobilité géographique.

Le titre d’un CV doit donner des informations utiles et être bien visible pour attirer l’attention du recruteur sur votre candidature. Il peut être accompagné d’un contenu complémentaire pour l’expliciter et donner envie à un employeur de vous rencontrer.

En plus de votre CV… Maitrisez votre image sur les réseaux sociaux !

social-media-image-marker
« Social Media image maker »

Cet outil en ligne vous aide à redimensionner et retoucher facilement vos images pour de nombreux réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, Linked-in, Google Plus, mais aussi You tube, Skype, Pinterest…

Testez-le maintenant !

5 conseils pour améliorer ses capacités
en entretien

conseil-entretien-moncv


Réussir un entretien n’est pas une compétence innée. Et comme vous n’aurez pas deux occasions de faire une bonne première impression, lisez-bien nos conseils pour vous préparer à décrocher l’emploi de vos rêves :

1. Avoir des connaissances sur l’entreprise

Connaître l’entreprise que l’on souhaite rejoindre est l’une des choses les plus importantes à préparer avant un entretien. Si un candidat ne sait pas répondre à la question « Que pouvez-vous nous dire de notre entreprise ?», c’est comme s’il se tirait une balle dans le pied. Il n’est pas nécessaire de tout connaître de l’entreprise, mais de montrer que son enthousiasme à y entrer est basé sur des connaissances.

2. Etre prêt à poser des questions


Dans tous les entretiens, le recruteur demande au candidat s’il a des questions. Il est très important de répondre par l’affirmative. Poser des questions montre son intérêt pour le fonctionnement de l’entreprise. C’est également le moment de savoir si cette entreprise vous convient. Quand des questions vous viennent à l’esprit pendant l’entretien, gardez-les en tête pour le moment où l’on vous demandera si vous en avez. Etre capable de poser des questions sur des sujets traités précédemment souligne votre capacité de communication.

3. Laisser la parole à son interlocuteur


Vous pouvez passer à côté d’un emploi en parlant trop lors d’un entretien. Soyez prêt à répondre simplement à ce qui vous est demandé et à poser des questions à la fin de l’entretien. Si vous n’êtes pas préparé, vous pourrez facilement sortir du rang pour parler de sujets qui n’intéressent pas le recruteur. Pour le savoir, lisez bien l’offre d’emploi et le site web de la société.



4. S’habiller de manière professionnelle


Habillez-vous convenablement ! Il est conseillé de porter un costume pour un entretien. Si vous postulez dans une entreprise où les employés sont en espadrilles, et que l’atmosphère est très relax, ayez quand même l’air le plus professionnel possible en portant un costume. Même à votre deuxième entretien.

5. Avoir confiance en soi


Enfin, une des choses les plus importantes est de ne pas paraître désespéré. Les recruteurs ne cherchent pas à sauver un candidat. Ils cherchent une personne détendue, calme, et qui a confiance en ses capacités. Si vous avez les compétences pour un emploi, ayez confiance en vous et le recruteur saura faire de même.

Pourquoi avez-vous quitté votre dernier emploi ?


Lorsqu’un employeur vous demande « pourquoi avez-vous quitté votre dernier emploi ? », il souhaite comprendre votre cheminement de carrière et savoir si vous pourrez intégrer son entreprise sans difficulté. A vous de lui prouver que vous êtes sociable, stable et ambitieux en prenant le temps de répondre à cette question. Plusieurs cas sont possibles :

C’était la fin de votre contrat.

En cas de fin de contrat, vos compétences et votre sérieux ne sont pas remis en cause. Vous n’avez rien à justifier et pouvez passer tranquillement à la suite de l’entretien.

Vous avez démissionné.

Si votre situation familiale vous a amené à déménager et donc démissionner, expliquez-le simplement. Par contre, si vous avez quitté votre emploi car le patron ne vous payait pas ou qu’il vous maltraitait, embellissez la vérité. Il est très mal vu de critiquer son ancien employeur car le recruteur actuel pensera que c’est lui que vous blâmerez dans quelques temps. Vous devez le convaincre que vous avez démissionné d’un commun accord avec votre ex-employeur. Par exemple :
– Vous n’étiez pas suffisamment stimulé et recherchez maintenant de nouveaux défis.
– Vous souhaitez développer vos compétences et votre carrière, ce qui n’était pas possible dans cette entreprise.
– Vous recherchez un poste où vos qualités principales seront mieux utilisées.

Vous avez été licencié.

Si votre poste a été supprimé dû à une restructuration ou des difficultés financières de l’entreprise, expliquez-le simplement. Par contre, si vous avez été congédié pour incompétence, justifiez comment vous en êtes arrivé là. Par exemple :
– Vous êtes entré dans l’entreprise pour effectuer un type de mission et au fur et à mesure d’autres tâches pour lesquelles vous n’êtes pas qualifié vous étaient attribuées. Avec votre patron vous vous êtes rendus compte que votre poste ne vous convenait plus et avez décidé d’y mettre fin.
– Vous avez habituellement de très bonnes relations avec vos collègues mais là vous n’étiez pas sur la même longueur d’onde. Si la raison est délicate, ne vous étalez pas sur la question.

En règle générale, il est conseillé de ne pas critiquer son ancien employeur peu importe les raisons. Dans toutes vos explications, donnez des exemples concrets de missions, qualités et défis en jeu pour paraître le plus clair et cohérent possible. Vous devez convaincre votre interlocuteur que vous ne démissionnerez pas, vous adapterez facilement et qu’il peut donc avoir confiance en vous.

Les 10 erreurs d’inattention à éviter
dans son CV


En recherche d’emploi, le stress peut conduire à oublier quelques détails dans son CV. Or, ces erreurs d’inattention font toute la différence pour le recruteur. Voici les 10 erreurs d’inattention à éviter lorsque vous mettez à jour votre CV :

  • 1. Adresse e-mail non valide. Assurez-vous que c’est l’adresse mail que vous utilisez aujourd’hui. Vérifiez-en 3 fois l’orthographe !
  • 2. Ancien numéro de téléphone, (ou pire) pas de numéro du tout !
  • 3. Ancienne adresse postale. Même si vous venez à peine de déménager, il est important de mettre à jour son adresse car les employeurs penseront que vous allez demander des frais d’aménagement dans la région ou que vous arriverez sans cesse en retard le matin à cause des transports.

  • 4. Oublier un poste. Votre ancien CV n’impressionnera pas votre futur employeur si vous oubliez d’y inscrire votre dernière expérience professionnelle et ce que vous y avez réalisé.


  • 5. Confondre abréviations et acronymes. Chaque entreprise a son jargon interne avec ses sigles spéciaux. Si votre ancien patron connaissait le “FRIHA 865”, ce n’est pas le cas de votre futur employeur.
  • 6. Sociétés inconnues. Si vous avez travaillé pour une entreprise que personne ne connait, n’oubliez pas d’en faire une petite description pour présenter son activité.
  • 7. Son premier job. Pour mettre à jour son CV, il ne suffit pas d’ajouter ses dernières expériences mais aussi d’enlever les expériences devenues futiles aujourd’hui. Vos jobs étudiants, passé 5 ans d’expérience dans votre domaine, ne feront qu’alourdir votre CV.
  • 8. Références incluses. Il n’est plus nécessaire en 2010 d’inclure ses références dans son CV.
  • 9. Mauvais nom de fichier. Lorsque vous envoyez votre CV par mail, n’oubliez pas
 de mettre à jour le nom de votre fichier. Il s’agit d’éviter à tout prix les noms de type “CV_Dupont_2004” ou comportants le nom de votre dernière d’entreprise.

  • 10. Informations inutiles sur votre formation. Après quelques années d’expériences, votre classement à la faculté devient futile pour les employeurs. Contentez-vous d’indiquer le nom de votre école, de votre diplôme et l’année de son obtention.

Parfois, les erreurs les plus importantes sont les plus difficiles à voir ! En suivant cette liste, vous éviterez les étourderies les plus fréquentes et pourrez envoyer sereinement votre CV aux recruteurs.