Différence entre bons et mauvais CV


bonCV
Rédiger son CV est un peu comme écrire une dissertation à l’école. Chaque détail contribue, en bien ou en mal, à votre classement final. Comme les profs, les recruteurs veulent une histoire cohérente, un argument persuasif, une présentation claire et organisée, et bien sûr, une grammaire et une orthographe impeccable.

La différence est que les profs lisent l’intégralité de votre copie (en tous cas, on espère) avant de la noter. Tandis que les recruteurs n’y passeront qu’entre 10 et 30 secondes, selon la qualité de votre CV. S’ils voient quoique ce soit qui leur déplaise, votre CV risque de ne jamais être lu intégralement.

Les points On fait / On ne fait pas ci-dessous vous aideront à être bien notés par les recruteurs.

L’adresse mail

L’info contact en haut de votre CV doit permettre au recruteur de vous contacter facilement. Il doit aller droit au but : Nom, adresse, un ou plusieurs numéros de téléphone, peut-être un fax, et une adresse mail.
C’est l’adresse mail qui pose parfois problème… Celles qu’on utilise avec les amis et la famille ne sont pas nécessairement adaptées à un CV.

On ne fait pas !
A moins que vous ne postuliez à un poste de mécanicien moto, ou d’associé d’une ménagerie, On ne fait pas :
• jaimelabiere@email.com
• fandeharley@email.com
• folledechaton@email.com

On fait…
Idéalement, l’adresse mail de votre CV doit être aussi simple que votre nom :
• caroledurant@email.com
• c.durant@email.com
• carole_durant@email.com
Si besoin, créez une nouvelle adresse mail destinée à votre recherche d’emploi.

Votre objectif

C’est bien sûr l’objectif professionnel que vous vous fixez. Il est utile quand vous débutez votre carrière ou cherchez à vous engager dans une nouvelle voie. Un résumé des compétences sera plus approprié pour les professionnels confirmés. Puisqu’il titre votre CV, votre objectif professionnel est votre première chance de communiquer qui et ce que vous êtes, et en quoi vous êtes le candidat à retenir.

On ne fait pas !
«Un poste motivant et créatif qui me permettrait de mettre en œuvre mes compétences dans une entreprise dynamique offrant de belles opportunités de carrière.»
Cet exemple est trop générique, égocentré, et ne dit rien de ce que vous avez à offrir ou même le genre d’emploi que vous recherchez.

On fait…
«Utiliser mes savoir-faire acquis dans le cadre d’un master en marketing et communication et des stages en agences de communication, sur un poste junior de marketing ou de communication d’un organisme financier prestigieux.»
Cet exemple exprime clairement votre parcours étudiant, votre expérience, votre valeur ajoutée, et le type de poste et d’entreprise qui vous intéressent.

Les compétences

Si vous êtes confirmé, et cherchez un poste dans le même secteur, commencez votre CV avec un résumé qui met en valeur vos principales compétences et qualifications. Rédigé sous la forme d’un paragraphe ou d’une liste de mots clefs, vous pouvez titrer ce premier espace Compétences, Profil professionnel, etc.

On ne fait pas !
«Analyste expérimenté en prêt et crédit, en contact commercial avec la clientèle pour les transactions de détail.»
On ne fait pas, parce que…
• Ne décrit que les tâches
• N’est pas différenciant
• N’informant en rien sur la valeur ajoutée du profil

On fait…
«Analyste de prêt et crédit, ayant 9 d’expérience dans la relation commerciale en banque de détail, aux résultats reconnus. Associant une profonde connaissance du monde bancaire et de ses législations et une véritable expertise en analyse financière, technique de négociation, et relation commerciale de confiance tant auprès de nouveaux clients que de fidélisés.»

L’expérience professionnelle

Le chapitre Expérience professionnelle doit être plus que la liste de vos missions dans les différents postes. Il doit mettre en avant vos résultats obtenus. Vos futurs employeurs veulent voir comment votre expérience vous a préparé à répondre à leurs besoins. Indiquez clairement les types d’entreprises et les secteurs d’activités.

On ne fait pas !
• Recopier la description d’un poste. Le recruteur connait les fiches métiers ! Il attend de découvrir vos spécificités sur ce poste, vos succès !
• Oublier de donner des informations sur l’entreprise (taille, statut, Chiffre d’affaires, lieu, voire secteur d’activité)
• Ajouter des informations para-professionnelles de type : « participation au tournoi de ping-pong du CE ».

On fait…
• Dater l’expérience.
• Donner des informations sur l’entreprise : Raison sociale, CA, nombre de salariés, lieu, etc.
• Utiliser des verbes d’action tels que : mener, faciliter, négocier, réorganiser, développer, créer, etc.
• Décrire les résultats obtenus, les projets menés, en termes de bénéfices pour l’entreprise (CA, temps gagné, optimisations diverses, etc.)
• Indiquer le nombre de personnes encadrées, les actions de management en team-building par exemple.
Pour un bel exemple de valorisation de mission : Comment une expérience dans un Fast Food enrichit mon CV

La formation

Plus vous vous éloignerez de vos temps étudiants, moins vous donnerez de détails sur votre formation.
Pour un jeune diplômé, la partie Formation devrait apparaitre en premier sur un CV, tandis que pour un professionnel ayant 20 ans d’expérience, elle figurera en fin de document.

On ne fait pas !
• Mentir ou exagérer ses diplômes : il est aisé pour un recruteur de vérifier.
• Mettre des acronymes : tout le monde ne reconnaitra pas votre école derrière son sigle.
• Ajouter son BEPC, des détails sur les options lycéennes, etc.

On fait…
• Indiquer le niveau le plus élevé en premier.
• Nommer l’institution (Université Paris I – Panthéon Sorbonne, Ecole de commerce de Reims, etc.)
• Etre succinct.

Et souvenez-vous : tout élément que vous mettez dans votre CV, et la façon dont vous le présentez contribuera à l’impression globale que le recruteur aura de votre profil. En suivant ces quelques conseils, vous augmenterez vos chances d’attirer positivement l’attention d’un recruteur qui traite des centaines de CV par jour…
A vous de vous montrer sous votre meilleur jour !

Cette entrée a été publiée dans Conseils sur le CV, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 Responses to Différence entre bons et mauvais CV

  1. Tahari dit :

    Merci pour ses conseils :) 😉

  2. Tahari dit :

    *ces pas « ses » oups!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *